• Home  / 
  • Web
  •  /  Wifi en avion, bientôt partout ?

Wifi en avion, bientôt partout ?

By Cdetc / 15 novembre 2017

Il fut un temps où le wifi dans les transports était un avantage procuré uniquement par certaines compagnies. Les passagers qui empruntaient alors certains transports routiers et aériens pouvaient alors s’en procurer alors que le reste pouvait se contenter seulement d’arriver à destination sans pouvoir se connecter en ligne. Le temps est bien révolu aujourd’hui. L’internet haut débit ne sera plus bientôt une denrée rare. On pourra en profiter dans le métro, dans l’avion, en bateau, dans le train et même dans le parc et même dans les toilettes publiques. Les détails dans cet article.

De l’internet pour s’occuper durant le trajet

Les trajets en avion ou en train sont particulièrement longs quand on ne trouve pas une occupation qui nous permet de laisser filer le temps. Pour l’individu hyperconnecté, le fait devoir se passer de Facebook, d’Instagram ou des nouvelles de Donald Trumph sera vécu comme une punition. Ce désagrément sera bientôt effacé puisque le réseau Wifi s’élargit. Et cela pourrait profiter à tous les moyens de transport, que vous soyez en bus, dans la voiture, dans le métro, en avion ou en bateau.

wifi-avion

Les compagnies aériennes en première lice

Les passagers aériens sont les plus capricieux en termes de besoins. Boissons, magazines, repas et maintenant ils sont intransigeants en matière d’accès internet. C’est peut-être pour cela que l’accès au Wi-Fi devient une course contre la montre pour les compagnies aériennes. Il est démontré que l’absence de ce service influe grandement sur la baisse de leurs ventes de billets.

Les opérateurs satellites se démènent également actuellement pour satisfaire ce besoin grandissant entrainant parfois même des conflits entre les acteurs du secteur. Quoi qu’il en soit, l’opérateur satellite français Eutelsat a déclaré que l’objectif d’accès général à Wi-fi dans les avions devrait être atteint d’ici 2021.

About the author

Cdetc

Click here to add a comment

Leave a comment: